frons


frons
[st1]1 [-] frons, frondis, f. : - [abcl][b]a - feuilles, feuillage. - [abcl]b - guirlandes de feuilles. - [abcl]c - couronne de feuillage.[/b]    - arch. fros, Varr. R. 1, 24, 3 (Charis. 130, 34) ; frus, frundis, Enn. An. 577; frundes, Enn. An. 261, cf. Charis. 130, 29; Prisc. 1, 35.    - sine fronde, Ov. Tr. 3, 10, 75 : sans verdure.    - nos delubra deum miseri festa velamus fronde, Virg. En. 2 : nous, malheureux, nous ornons les temples des dieux de feuillages de fête. [st1]2 [-] frons, frontis, f. :    - genre masc. : Plaut. Mil. 202, cf. Gell. 15, 9, 4; Non. 204, 26. a - front (de l'homme et de l'animal).    - frontem ferire, Cic. Att. 1, 1, 1 : se frapper le front (signe de contrariété).    - frontem contrahere, Cic. Clu. 72 : rider le front.    - frontem adducere (trahere), Sen. Ben. 1, 1, 5 ; 6, 7, 1 : plisser le front, se renfrogner.    - frontem remittere, Plin. Ep. 2, 5, 5 (frontem exporgere, Ter. ad. 839; frontem explicare, Hor. O. 3, 29, 16 : dérider, éclaircir le front.    - frons non percussa, Cic. B. 278 : point de tapes sur le front [signe d'émotion de l'orateur].    - frons occipitio prior est, Cato, R. R. 4 : le front est avant l'occiput (= il faut que le maître ait l'oeil sur ses affaires; l'oeil du maître vaut mieux que ses talons). b - visage, air, physionomie, mine; air grave, gravité.    - frons laeta parum (ei est), Virg. En. 6, 862 : son visage est sombre.    - frons tranquilla et serena, Cic. Tusc. 3, 31 : un front (un air) calme et serein.    - verissima fronte aliquid dicere, Cic. Rab. P. 35 : dire qqch avec l'air le plus sincère.    - haec fero fronte et vultu bellissime, sed angor intimis sensibus, Cic. Att. 5, 10, 3 : je supporte cela fort joliment sur mon front et sur ma mine, mais je souffre au fond de moi-même.    - fronte occultare sententiam, Cic. Lael. 65 : cacher ses pensées derrière son front.    - tabella quae frontes aperit, mentes tegit, Cic. Planc. 16 : bulletin de vote, qui laisse voir les fronts à découvert, mais qui voile les pensées.    - in fronte ostentatio est, intus veritas occultatur, Cic. Fin. 2, 78 : tandis qu'il y a parade sur le front, à l'intérieur se cachent les vrais sentiments.    - utrum fronte an mente dubitatur, Cic. Att. 4, 15, 7 : est-ce en apparence ou sincèrement? on ne sait.    - non reliquiae pristinae frontis apparent, Cic. Fam. 9, 10, 2 : on ne voit plus aucune trace de ma sévérité.    - frontem contrahere, Cic. : plisser le front, prendre un air sévère. c - front, siège des sentiments : hardiesse, pudeur, honte.    - perisse frontem de rebus, Pers. 5, 104 (sub. inf.) : ... que le monde a perdu toute honte.    - frons durissima : front dépourvu de toute honte.    - proterva fronte, Hor. O. 2, 5, 16 : avec un front éhonté (= effrontément).    - humana fronte, certe leni placidaque, Sen. Ben. 2, 13, 2 : avec (sur les traits) de la bonté, ou du moins avec une douceur avenante.    - frons durior, Juv. 8, 189 : front plus éhonté.    - frons durissima, Sen. Ben. 4, 38, 2 : front dépourvu de toute honte.    - salva fronte, Juv. 1, 1, 205 : sans vergogne.    - frons : aplomb, assurance; Hor. Ep. 1, 9, 10.    - frons : pudeur; Pers. 5, 104. d - face d'une chose, partie antérieure, tête; frontispice, façade, côté; parement (d'un mur); couverture (d'un livre).    - frons aedium, Vitr. 3, 2 : la façade d'une maison.    - frons navium, Virg. : la proue des navires.    - geminae frontes, Ov. Tr. 1, 1, 8 : la double bordure (d'un manuscrit enroulé).    - in fronte : sur le devant, de face.    - a fronte : par devant.    - a fronte cratibus protegebat, Caes. BC. 1, 25 : en avant, il protégeait (les radeaux) avec des fascines.    - a tergo, a fronte, a lateribus tenebitur, si in Galliam venerit, Cic. Phil. 3, 13, 32 : par derrière, par devant, sur ses flancs, (Antoine) se verra cerné, s'il entre dans la Gaule. e - front (d'une armée).    - castrorum frons : front du camp.    - dextrā fronte, Tac. : à l'aile droite. g - aspect, apparence.    - decipit frons prima multos, Phaedr. 4, 2, 6 : beaucoup se laissent séduire par l'apparence.    - primā fronte (ex prima fronte), Quint. : au premier coup d'oeil, à première vue.    - in fronte, Ov. (in frontem, Sall. Tac.) : au premier coup d'oeil, à première vue.
* * *
[st1]1 [-] frons, frondis, f. : - [abcl][b]a - feuilles, feuillage. - [abcl]b - guirlandes de feuilles. - [abcl]c - couronne de feuillage.[/b]    - arch. fros, Varr. R. 1, 24, 3 (Charis. 130, 34) ; frus, frundis, Enn. An. 577; frundes, Enn. An. 261, cf. Charis. 130, 29; Prisc. 1, 35.    - sine fronde, Ov. Tr. 3, 10, 75 : sans verdure.    - nos delubra deum miseri festa velamus fronde, Virg. En. 2 : nous, malheureux, nous ornons les temples des dieux de feuillages de fête. [st1]2 [-] frons, frontis, f. :    - genre masc. : Plaut. Mil. 202, cf. Gell. 15, 9, 4; Non. 204, 26. a - front (de l'homme et de l'animal).    - frontem ferire, Cic. Att. 1, 1, 1 : se frapper le front (signe de contrariété).    - frontem contrahere, Cic. Clu. 72 : rider le front.    - frontem adducere (trahere), Sen. Ben. 1, 1, 5 ; 6, 7, 1 : plisser le front, se renfrogner.    - frontem remittere, Plin. Ep. 2, 5, 5 (frontem exporgere, Ter. ad. 839; frontem explicare, Hor. O. 3, 29, 16 : dérider, éclaircir le front.    - frons non percussa, Cic. B. 278 : point de tapes sur le front [signe d'émotion de l'orateur].    - frons occipitio prior est, Cato, R. R. 4 : le front est avant l'occiput (= il faut que le maître ait l'oeil sur ses affaires; l'oeil du maître vaut mieux que ses talons). b - visage, air, physionomie, mine; air grave, gravité.    - frons laeta parum (ei est), Virg. En. 6, 862 : son visage est sombre.    - frons tranquilla et serena, Cic. Tusc. 3, 31 : un front (un air) calme et serein.    - verissima fronte aliquid dicere, Cic. Rab. P. 35 : dire qqch avec l'air le plus sincère.    - haec fero fronte et vultu bellissime, sed angor intimis sensibus, Cic. Att. 5, 10, 3 : je supporte cela fort joliment sur mon front et sur ma mine, mais je souffre au fond de moi-même.    - fronte occultare sententiam, Cic. Lael. 65 : cacher ses pensées derrière son front.    - tabella quae frontes aperit, mentes tegit, Cic. Planc. 16 : bulletin de vote, qui laisse voir les fronts à découvert, mais qui voile les pensées.    - in fronte ostentatio est, intus veritas occultatur, Cic. Fin. 2, 78 : tandis qu'il y a parade sur le front, à l'intérieur se cachent les vrais sentiments.    - utrum fronte an mente dubitatur, Cic. Att. 4, 15, 7 : est-ce en apparence ou sincèrement? on ne sait.    - non reliquiae pristinae frontis apparent, Cic. Fam. 9, 10, 2 : on ne voit plus aucune trace de ma sévérité.    - frontem contrahere, Cic. : plisser le front, prendre un air sévère. c - front, siège des sentiments : hardiesse, pudeur, honte.    - perisse frontem de rebus, Pers. 5, 104 (sub. inf.) : ... que le monde a perdu toute honte.    - frons durissima : front dépourvu de toute honte.    - proterva fronte, Hor. O. 2, 5, 16 : avec un front éhonté (= effrontément).    - humana fronte, certe leni placidaque, Sen. Ben. 2, 13, 2 : avec (sur les traits) de la bonté, ou du moins avec une douceur avenante.    - frons durior, Juv. 8, 189 : front plus éhonté.    - frons durissima, Sen. Ben. 4, 38, 2 : front dépourvu de toute honte.    - salva fronte, Juv. 1, 1, 205 : sans vergogne.    - frons : aplomb, assurance; Hor. Ep. 1, 9, 10.    - frons : pudeur; Pers. 5, 104. d - face d'une chose, partie antérieure, tête; frontispice, façade, côté; parement (d'un mur); couverture (d'un livre).    - frons aedium, Vitr. 3, 2 : la façade d'une maison.    - frons navium, Virg. : la proue des navires.    - geminae frontes, Ov. Tr. 1, 1, 8 : la double bordure (d'un manuscrit enroulé).    - in fronte : sur le devant, de face.    - a fronte : par devant.    - a fronte cratibus protegebat, Caes. BC. 1, 25 : en avant, il protégeait (les radeaux) avec des fascines.    - a tergo, a fronte, a lateribus tenebitur, si in Galliam venerit, Cic. Phil. 3, 13, 32 : par derrière, par devant, sur ses flancs, (Antoine) se verra cerné, s'il entre dans la Gaule. e - front (d'une armée).    - castrorum frons : front du camp.    - dextrā fronte, Tac. : à l'aile droite. g - aspect, apparence.    - decipit frons prima multos, Phaedr. 4, 2, 6 : beaucoup se laissent séduire par l'apparence.    - primā fronte (ex prima fronte), Quint. : au premier coup d'oeil, à première vue.    - in fronte, Ov. (in frontem, Sall. Tac.) : au premier coup d'oeil, à première vue.
* * *
I.
    Frons, frontis, foe. ge. Plin. Le front.
\
    Matutina frons. Martial. Triste chere, Visage rechigné, comme au matin quand on vient de dormir.
\
    Solicita. Horat. Visage chagrin.
\
    Trunca frons tauri. Ouid. A qui on a rompu les cornes.
\
    Vrbana frons. Horat. Visage hardi et asseuré.
\
    A fronte. Ouid. De front, Par devant.
\
    Pompeius Scauro studet: sed vtrum fronte, an mente dubitatur. Cic. On doubte s'il le fait de cueur, ou s'il en porte seulement le visage, et en fait le semblant, Si c'est de cueur ou de mine et semblant.
\
    AEquata fronte currere. Silius. Courir ensemble aussi fort l'un que l'autre, tellement que la teste de l'un ne passe point la teste de l'autre.
\
    Concurrunt nubes frontibus aduersis. Lucret. Heurtent l'une contre l'autre.
\
    Contrahere frontem. Cic. Se refrongner, Se rider le front.
\
    Conuersis frontibus incurrunt tauri. Virg. Heurtent, Joustent.
\
    Senectus rugis frontem exarat. Horat. Fait rider le front, Fait venir des rides.
\
    Frontem explicare vel exporrigere dicimur, quum hilarescimus. Terent. Horat. Se desenfrongner et faire belle chere.
\
    Fronte et vultu bellis aliquid ferre, sed intimis sensibus angi. Cic. Quand par dehors on fait semblant de n'en point estre marri, Quand on fait bonne mine.
\
    Inuerecunda frons. Quintil. Eshonté.
\
    Frontem obducere. Quintil. Se refrongner.
\
    Frontem perfricare. Caluus apud Quintilianum. S'eshonter, Perdre toute honte.
\
    Periit illi frons. Persius. Il est eshonté, Il a perdu toute honte.
\
    Porrectiore fronte mecum loquaris oportet. Plaut. Plus joyeusement.
\
    Obducta fronte, Corrugata fronte, Contracta fronte, Caperata fronte aliquid facere. Plaut. Rechineement, A regret, Avec tristesse, Refrongnement, En rechignant.
\
    Praecinctus arundine frontem. Ouid. Qui porte sur la teste un chappeau de roseau.
\
    Promittere aliquid fronte. Quintil. D'entree.
\
    Vallatus frontem radiis. Ouid. Qui ha la teste environnee de rayons.
\
    Remittere frontem. Plin. iunior. Relascher de la severité et austerité, Estre doulx et gratieux.
\
    Frons causae non satis honesta est. Quintil. L'entree, Le commencement.
\
    Prima fronte. Quintil. D'entree, De prime face.
\
    In frontem statuerat ferratos. Tacit. En front, A la poincte.
\
    Dirigere frontem. Quintil. Dresser la poincte d'une bataille.
\
    In fronte Caucasi. Par le devant de la montaigne Caucasus.
II.
    Frons, huius frondis, f. g. Virgil. La fueille des arbres. C'est aussi aucunesfois le rameau d'arbre, Rainseau, Fronde.
\
    Frondes consternunt terram. Virgil. La terre est couverte et tapissee de, etc.
\
    Viridi super fronde requiescere. Virgil. Se reposer soubs la ramee.
\
    Festa fronde velamus delubra. Virgil. Nous emmayons les temples en signe de feste et joye. Vide Velo, in VELVM.

Dictionarium latinogallicum. 1552.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • FRONS — Genio olim sacra, teste Serv. qui addit Virg. Ecl. 6. v. 22. et 7. v. 27. Aen. l. 5. v. 567. Unde quoties Deum veneramur, frontem tangimus: Plin. sic describitur l. 11. c. 37. Frons et aliis (animantibus) sed homini tantum tristitiae, hilaritatis …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Frons — Frons, n. [L., front.] (Anal.) The forehead; the part of the cranium between the orbits and the vertex. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Frons — (lat. = Stirn) bezeichnet die Stirn des Menschen und anderer Wirbeltiere die Stirnregion auf der Kopfkapsel der Insekten, siehe Frons (Insekt). Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben W …   Deutsch Wikipedia

  • Frons — die; , Frọntes [...te:s] <aus lat. frons, Gen. frontis »Stirn«> Stirn, Stirnbein (Anat., Med.) …   Das große Fremdwörterbuch

  • Frons — (singular) is the term used to describe the frontal area of an insect s head. It covers the upper part of the face above the clypeus and below and between the antennae. It supports the pharyngeal dilator muscles and usually bears an ocellus… …   Wikipedia

  • Frons [1] — Frons (lat.), 1) Stirn; 2) Vorderseite …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Frons [2] — Frons (lat.), 1) Belaubung; 2) Stamm der Palmen; 3) Belaubung der Palmen; 4) der Wedel der Kryptogamen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Frons [3] — Frons, Falkenkrankheit, s.u. Falkenjagd …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Frons — (lat.), Laub der Bäume etc., speziell blattähnlich gestaltete Thallusformen, namentlich die der Tange; auch die flachen, blattartig gelappten, kriechenden und auf der Unterseite Wurzelhaare tragenden, blattlosen Stämmchen vieler Lebermoose… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Frons — (lat.), Laub; in der Botanik die blatt oder bandartigen Vegetationskörper der frondosen Lebermoose; auch der Thallus der Laubflechten …   Kleines Konversations-Lexikon

  • frons — [fränz] n. pl. frontes [frän′tēz] [L: see FRONT1] the upper front portion of the head of an insect, human, etc.; forehead …   English World dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.